Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si vous n’avez pas retenu cette phrase, prononcée par Victoria Nuland, https://fr.wikipedia.org/wiki/Victoria_Nuland , diplomate américaine, le 28 janvier 2014 lors d’un entretien téléphonique avec l’ambassadeur US en Ukraine, vous ne pouvez pas comprendre correctement ce qui est en train de se passer aujourd’hui en Ukraine.

Cette diplomate au langage peu châtié avait pour mission d’organiser les élections prochaines dans ce pays en finançant les « bons » partis et en fournissant nombre d’équipements militaires. On a pu la voir en 2014 offrant des petits pains aux manifestants de la place Maïdan. Mais cette action bien médiatisée ne se bornait pas à cela et elle a beaucoup œuvré à la mise en place d’un régime favorable à l’Otan. Mais je ne puis développer ici ces péripéties et vous laisse le plaisir de découvrir ces réflexions remarquables d’un journaliste belge, Michel Collon, qui dérange beaucoup :

https://www.investigaction.net/fr/ukraine-interviewer-victoria-nuland-ou-comment-ne-rien-comprendre-a-la-crise/

Je voudrais toutefois partager une réflexion qui s’appuie sur un fait, douloureux, qui est élémentaire : je m’appelle Nemtchenko, ce qui est un nom ukrainien, que je tiens de mon père, né en 1901, parti d’Odessa en 1917, lequel nous considérait comme Russes. Bien sûr, je déplore ce qui se déroule aujourd’hui en Ukraine, même si j’en impute la cause aux USA. Mais voici comment je m’explique la réaction du président russe.

A 22 ans, représentant en porte-à-porte, je montais l’escalier d’une villa pour aller frapper à la porte, sur le palier ; un petit roquet, furieux, m’aboyait après, tout en reculant, pour tenter de me dissuader de monter plus haut. A peine arrivais-je sur le palier qu’il s’attaqua à mes mollets. Par réflexe, je l’envoyai d’un coup de pied valser en bas de l’escalier. Pour moi, la leçon fut claire : lorsqu’on approche du territoire d’un animal, il aboie et menace ; mais dès l’instant où il se sent acculé, il n'a plus peur de rien, il attaque en y mettant toute son énergie et sa colère.

2 faits aujourd’hui m’empêchent de hurler avec les loups : en 2014, à Odessa, ville de naissance de mon père, 40 hommes et femmes ont été brulés vifs par d’autres ukrainiens manipulés par des néo-nazis (Pravi Sektor, le bataillon Azov et autres groupuscules légitimés par le pouvoir de Kiev). Dans le Dombass, plus de 13000 Ukrainiens russophones (comme beaucoup d’Ukrainiens qui parlent tous la langue russe) ont été tués depuis 2014 par l’artillerie ukrainienne. Et ces crimes continuent aujourd’hui encore. Certaines journalistes courageuses en ont témoigné sur place ; voir Anne-Laure Bonnel https://www.revuemethode.org/m101902.html , elle y est retournée ces jours, encourageons-la, elle est bien seule, surtout quand on lui oppose BHL. Qu’est-ce qu’il attend pour y aller, ce sinistre clown !

Et si vous avez 5 minutes : https://lesmoutonsenrages.fr/2014/05/25/combien-de-fois-les-etats-unis-ont-ils-bombarde-ou-agresse-militairement-un-pays/

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :