Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous avons connu, dans les années 50, l’ère du soupçon et je crois nécessaire de distinguer deux notions voisines : la méfiance et la défiance.
Il me semble que la méfiance est une attitude de prudence, de réserve vis-à-vis de faits ou de personnes qu’on croit capables de nous être nuisibles.

La défiance, elle, introduit une nuance clé : on se défie de quelque chose ou quelqu’un à qui on avait dans un premier temps accordé sa confiance – en vieux français : sa foi- mais dont on se prend à douter pour de multiples raisons. Je parle de « foi » car on est dans le registre de la croyance.

Et pour être complètement  dans la tonalité du moment, on croit au vaccin ou on n’y croit pas.

Pour être concret, gamin, j’avais peur de la tuberculose et de la poliomyélite ; on connaissait des « tubards » ou l’on croisait des « estropiés » donc je « croyais » au vaccin et fus vacciné volontiers.

Aujourd’hui je « ne crois pas » à Pfizer et autres Big Pharma. Et cette « croyance » semble partagée par 10 % de mes concitoyens que nous pouvons qualifiés de « défiants ».

Je ne veux pas entrer ici dans cette nouvelle guerre de religion avec ses fanatiques et lanceurs d’anathèmes ; je souhaite juste pointer à quel point cette défiance a envahi tous les domaines de la vie sociale et tenter d’en analyser les données.

Et si je ne veux pas polémiquer sur la foi ou la défiance dans le vaccin, je voudrais par contre parler en premier du domaine qui y est directement corrélé : le monde politique.

Le monde politique nous a toujours fourni, depuis les diamants de Bokassa, combien d’exemples de corruption ; mais depuis quelques années il semble que les exemples se multiplient. Un des derniers en-date, ce ministre qui déclarait en 2019 :« C'est moi, qui dis la vérité. Les yeux dans les yeux, je n'ai pas, je n'ai jamais eu de compte en Suisse ». Mais ce qui semble s’aggraver, c’est le sentiment d’impunité et le Cahuzac, pour ne pas le nommer, échappe à la prison, se promène librement avec un simple bracelet électronique.

Ce qui semble particulier depuis deux ans, c’est l’usage systématique du mensonge. Et la règle respectable de la présomption d’innocence, permet à une ministre de la santé de mentir effrontément, d’être poursuivie devant la cour de justice et de recevoir néanmoins ce début 2022 le titre de chevalier de la légion d’honneur.

L’indice le plus inquiétant me parait être l’augmentation spectaculaire de l’abstention électorale.

Trois autres institutions me semblent sérieusement affectées par cette défiance : la police, la justice et les médias.

Pour la police, l’affaire des gilets jaunes a eu un impact dévastateur. La confiance dans les forces de l’ordre a terriblement décliné, semble-t-il par suite des ordres donnés et d’une politique à courte vue des dirigeants, ministres, préfets et gradés qui ne réprimaient pas voire encourageaient  les violences gratuites. Ce discrédit est encore aggravé par l’inefficacité criante de la police face aux trafics et à la non-loi  dans les « quartiers ». Dans le peuple, il se dit qu’il est plus facile de gazer les manifestants que d’attraper les délinquants, ce qui n’est pas faux.

Pour se justifier, la police avance que la justice ne soutient pas son action en libérant des prévenus le jour même où ils comparaissent.

La Justice est de fait souvent critiquée, souvent pour sa faiblesse envers les politiques, et surtout pour sa lenteur mais à sa décharge elle dispose d’un budget dérisoire par rapport aux autres pays d’Europe. Mais la nomination clairement politicienne d’un Dupont-Moretti dont le comportement scandaleux dans l’affaire d’Outreau fait tache à la profession (cf mon article https://quandjetaispetite.com/2017/12/outreau-le-terrible-scandale-oublie.html ) et n’augure rien de prometteur, du moins tant que les procureurs seront directement nommés par le ministre !

Beaucoup d’autres champs sociaux prêtent à la critique et je parlerai dans un prochain article des médias et de la profession de journalistes que je connais bien pour l’avoir exercée.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :